L’Armée du Salut se mobilise pour soulager la souffrance des victimes de la guerre en Ukraine, et pour répondre aux besoins vitaux des réfugiés à ses frontières. Ici, l’Armée du Salut suisse, qui en tant que territoire couvre aussi la Hongrie et l’Autriche, s’engage en étroite collaboration avec le Secrétariat d’état aux migrations (SEM) et l’Organisa-tion Suisse aux réfugiés (OSAR) pour accueillir les réfugiés depuis la Hongrie.

L’Armée du Salut reste présente en Ukraine malgré la situation. Bien que plusieurs de ses 10 sites sont sur les lignes de mire de l’armée russe, ses responsables sont restés pour aider la population ukrainienne. Chacun fait tout son possible pour fournir de la nourriture, des produits d’hygiène, des repas chauds et des abris temporaires, ainsi que du lait et des couches pour les nourrissons qui naissent souvent dans les abris de fortune.

34 tonnes de matériel ont été collecté et envoyé en Hongrie

L’Armée du Salut en Pologne, en Roumanie, en Moldavie, en Slovaquie ainsi que nos collègues en Russie envoient régulièrement des personnes aux frontières pour amener de la nourriture, des couvertures et pour guider les réfugiés vers les places d’accueils.

Ces dernières semaines, une collecte de produits de première nécessité (produits d’hygiène, matelas, couvertures, sacs de couchage) a eu lieu dans les communautés salutistes suisses et 34 tonnes de matériel ont pu être envoyé en Hongrie où l’Armée du Salut travaille à la frontière, à Tiszabecs, avec l’entraide Baptiste. Ensemble, ils organi-sent un accueil de nuit pour 50 personnes dans une école. De là, les réfugiés (majoritairement des femmes et des enfants) partent à Budapest ou sont pris en charge par des connaissances. Le poste Gyöngyös et le poste de Re-meniség offrent des repas chauds et les responsables des postes de Debrecen et Miskolc se sont également mo-bilisés pour aider aux différents postes frontières.

Collaboration avec les organisations gouvernementales et d’autres associations d‘entraide

En Suisse, l’Armée du Salut travaille en étroite collaboration avec le Secrétariat d’état aux migrations (SEM) et l’Organisation Suisse aux réfugiés (OSAR). Ses centres de vacances et ses centres d’accueil pour réfugiés de Berne et de Muri sont mis à disposition. Elle collabore aussi avec Caritas dans la gestion du centre d’accueil du canton de Berne.A Genève, elle a dédié sa salle de culte pour accueillir les réfugiés et les rediriger vers d’autres lieux d’hé-bergements. L’hôtel Bel Espérance s’est mis sur la liste des hébergements.

Contact

Christine Volet-Sterckx
Porte-Parole
Laupenstrasse 5
3001 Bern
Tél.: +41 31 388 05 07

Ecrire un e-mail
Christine Volet, Pressesprecherin Heilsarmee Schweiz
retour au début